Paper Test : Advance Wars

Au début de l’air des années 2000, la nouvelle génération de consoles commençaient à pointer le bout de leur nez. Jusque là, Nintendo avait su susciter l’intérêt des joueurs via ses multitudes de licences et de genre. Cependant, le jeu de stratégie semblait être une sorte de tabou pour Big N en Europe. Les plus connaisseurs penseront à « Nintendo Wars » qui est resté, jusque là, une exclusivité pour nos amis japonais, peu enclin à partager visiblement ! 🙂 Mais il n’en est rien puisqu’en 2002, cette série débarquera sous le doux nom « Advance Wars » sur Game Boy Advance pour nous autres Européens !

7-Logo-PaperTest-AdvanceWars

AdvanceWars-Capture4
Déjà, il faut savoir que nous avons connu ce premier opus après le second. Pour ma part, j’y ai eu accès via le marché de l’occasion, en boite. Et je regrette de m’en être séparer rien qu’à voir le prix de la cartouche seule ! Mais c’est sans compter sur la drôle d’idée de Nintendo de proposer des jeux Game Boy Advance sur la Nintendo Wii U. Et Advance Wars fait partie des premiers jeux GBA sur la dernière console de salon de Big N.

D’ailleurs, ce premier opus permettra à Nintendo de donner d’avantage de crédit aux jeux portables à l’époque, par rapport aux consoles de salon, qui était souvent vu comme des sortes de « sous-jeux » pour certains. Vous n’êtes pas convaincu ? Cherchez un autre jeu de stratégie sur console portable avec la même trempe qu’Advance Wars.

 

AdvanceWars-Capture3Toute cette crédibilité se traduit par la richesse tactique du jeu. En effet le jeu, jouable au tour par tour, est composé d’une carte plus ou moins grande comportant plusieurs types de terrains: Mer, Forêt, Plaine, Montagne, route et enfin les « Bâtiments ».Oui, il s’agit bien ici d’un jeu tel qu’un « Age Of Empire ». Où l’on dispose de base pour construire son armée ainsi que de ville pour gagner de l’argent nécessaire à la production de cette dernière, afin de botter les fesses du sale type d’en face 🙂 .

Cette armée est plutôt étoffée, celle ci est séparé en trois types : Terre, Air et Mer. L’ensemble des unités est répartie en deux catégories d’attaque : direct ou indirect. C’est ici que l’on touche du doigt l’intérêt d’Advance Wars, puisqu’il faut être capable de placer intelligemment ses unités pour obtenir un soutien d’artillerie ou une intervention rapide d’avions restés en arrière. Mais ce n’est pas tout, chaque type de véhicule et/ou d’homme est puissant contre un type précis d’unité et totalement impuissante face à d’autre. Oui, une infanterie face à un char finira en chili.
AdvanceWars-Capture2Concernant les tactiques, on peut bien évidemment créer simplement des unités très puissantes contre certains bots et gagner la partie sans difficulté. Mais face à un joueur organisé, la donne est radicalement différente. On vous prépare un sarcophage ? 🙂

Il faut en effet bien réfléchir avant d’agir, d’autant plus que l’on incarne un général qui dispose d’un pouvoir, plutôt magique voir mystique pour certains des protagonistes. Pour vous donner un exemple, il est possible de réparer un lot de plusieurs dizaines de chars en une fois. Ne faut-il pas être un descendant de Dumbledore ? Bref, nous ne sommes jamais à l’abri de prendre un retour de sandale au tour suivant, puisque l’adversaire utilisera son pouvoir au moment le plus opportun.

 

 

Au total, Advance Wars n’est pas avare en contenu. Puisqu’il en propose 3 : la campagne, l’escarmouche et le multijoueurs (avec une ou plusieurs consoles). Il faut également savoir que l’aventure principale propose quelques embranchements, comme dans un certain Starfox 64, vous proposant des missions avec des généraux différents. Ce qui vous incitera à recommencer le mode principal. Ajoutez à cela un multijoueurs entièrement paramétrables et vous obtenez une durée de vie pour le jeu plus que correcte et convaincante.

AdvanceWars-Capture1

Nous terminerons juste sur une remarque que je me suis faite personnellement. Et je me suis dit qu’Advance Wars était en contradiction avec l’image que beaucoup de gens ont de Nintendo. Nous sommes loin d’un jeu mignon et innocent, ici nous initions les jeunes à l’art de la guerre, non ? Ce qui au final prouve que les jeux, de la firme au plombier, ne s’adressent pas qu’aux enfants ! Quoiqu’il en soit, le jeu ravira les fans de stratégie au tour par tour, c’est garantie. 🙂

 

Darkventura
HyBrYdE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*