Disparition de Satoru Iwata : Hommage

Aujourd’hui, je devais vous parler des jeux essayés à la Japan Expo le 4 juillet dernier. Mais compte tenu de cette nouvelle soudaine et inattendue, je ne pouvais pas de pas vous parler de Satoru Iwata, le défunt PDG de Nintendo, décédé le 11 juillet dernier. Je ne vais pas vous proposer une biographie complète sur cet homme toujours souriant, malgré la maladie. Je préfère cependant aborder les points de sa vie qui m’ont marqués, et qui forcent le respect. Même si nous ne le connaissions pas personnellement, Satoru Iwata nous a marqué de par sa personnalité, atypique pour un Président d’entreprise de nos jours. Et, sans forcément le savoir, les jeux sur lesquels il a travaillé et contribué à sauver pour notre plus grand bonheur ! Sa disparition nous a attristé. Le logo du groupe a d’ailleurs été mis en berne sur les réseaux sociaux et Youtube. 


Satoru-Iwata-ND

 

Les débuts chez HAL Laboratories,

BalloonFightAttackC’est en 1982 que Satoru Iwata obtiendra son diplôme à l’Institut de Technologie de Tokyo. Également cette année-là, il intégrera HAL Laboratories à temps plein comme développeur. Bien qu’il avait déjà montré de quoi il était capable par le passé, notamment sur une calculatrice HP-65, c’est à ce moment-là qu’il commencera à marqué son parcours au sein de Nintendo. Non seulement, il fera preuve d’ingéniosité, entre autre avec le portage de Balloon Fight sur NES. Mais il sauvera un certain nombre projets qui prenaient l’eau. C’est ainsi grâce à sa passion pour la programmation informatique, qu’il sauva le jeu Mother. Ou bien encore Pokémon Or/Argent et Pokémon Stadium, deux jeux dont le développement devait se faire en parallèle pour respecter les délais. Le système de combat du second est basé sur celui des versions Rouge et Vert, porté très rapidement par Monsieur Iwata sans la moindre documentation technique en une nuit ! Chapeau !

SMB-N64
En 1993, HAL Laboratories est en grande difficulté financière. Et c’est à ce moment-là qu’il est promu président du petit studio. Tout comme son père, alors Maire de la ville de Muroran dans le sud de Hokkaido, il est parvenu à redresser la barre et à assainir les comptes de la société. Et en parallèle de ça, il continua à développer des jeux. L’exemple le plus emblématique de cette période est Super Smash Bros sur Nintendo 64 avec Masahiro Sakurai en 1999, dont le potentiel (du jeu) ne faisait pas l’unanimité au sein de Nintendo.

 

Son parcours chez Nintendo,

Satoru-Iwata-02
L’année suivant la sortie de SMB 64, il intégra Nintendo. Et l’une de ces premières actions au sein de l’entreprise est d’aider ses anciens camarades de HAL Laboratories, à ce moment-là en grande difficulté pour terminer Super Smash Bros Melee. Il supervisera lui même les phases de debug pour que l’opus Gamecube puisse sortir dans les temps !

 

Satoru-Iwata-01Hiroshi Yamauchi le nomme Président en 2002, soit deux ans aprés son arrivée. Aux yeux de son prédécesseur, il était le seul à représenter la synthése à la fois du patrimoine Nintendo et de la modernité nécessaire durant cette période. Et il ne sait pas trompé, puisqu’il lança la Nintendo DS en 2005 chez nous, qui fut un succès foudroyant. Elle est d’ailleurs, à ce jour, toujours la console portable la plus vendue de toute l’histoire du média : 154 millions d’exemplaires.
C’est cette même année où il prononcera une de ses phrases les plus célèbres :

Sur ma carte de visite, je suis un président d’entreprise. Dans mon esprit, je suis un développeur de jeux. Mais dans mon cœur, je suis un joueur.

Satoru-Iwata-DSLa suite, je pense que vous la connaissez. Satoru Iwata mettra également en chantier la Wii pour la sortir fin 2006 partout dans le monde. Comme sa sœur portable, elle rencontra le succès qu’on lui connait : 100 millions de console vendues. Ses succès ne furent pas un hasard. C’est lorsqu’il devint PDG de la firme de Kyoto, que lui et son équipe comprirent qu’un changement s’imposait. Nintendo devait notamment abandonner la course à la technologie et prendre des risques : celui de partir à la conquête d’un marché vierge, le casual-gaming.

 

Ses dernières années

Satoru-Iwata-ND04Ses dernières années n’ont pas été les plus facile. Le démarrage de la 3DS a été difficile, mais a finalement rencontré le succès. Bien qu’il reste loin de celui de la Nintendo DS. Ajouté à cela, les ventes de la Wii U qui ne décollent toujours pas et qui viennent d’atteindre péniblement les 10 millions d’exemplaires depuis fin 2012. Satoru Iwata n’a cependant pas chômé, puisqu’il a dépoussiéré la communication du groupe grâce notamment aux Nintendo Direct. Rappelez vous de l’unboxing de la Wii U avec ses fameux gants Mario 😉
Ce qui me frappa, c’est sa décision de ne licencier aucun employé malgré les difficultés et la pression des actionnaires. Il préféra diviser son salaire par deux ! Je connais peu de patron d’entreprise qui on prit cette décision. Ils préféraient généralement les parachutes dorés… Et cela force le respect !

 

Conclusion d’une vie

SatoruIwata-DessinFanSatoru Iwata nous a donc quitté le 11 juillet dernier et sera inhumé aujourd’hui même (le 17 juillet 2015). Pardonnez-moi d’avoir fait l’impasse sur un certain nombre de passages de sa vie, notamment Kirby qu’il a contribué à créer par exemple. Sa disparition était inattendue pour un certain nombre de joueurs, moi le premier. Et je dois bien avouer qu’écrire ces lignes n’est pas un exercice si facile, son décès m’affecte quelque peu.
Vous vous demanderez probablement pourquoi. Tout simplement parce que j’ai conscience de son importance au sein de Nintendo et de son développement. Il a été présent pendant l’aventure vidéo-ludique de la firme et l’a influencé. Je veux parler en particulier des jeux sur lesquels il a travaillé. Ces derniers ont bercés notre enfance et particulièrement la mienne. Il nous a fait rire avec son humour si particulier, probablement très japonais, dans les Nintendo-Direct notamment. Et j’ai un petit pincement au cœur en pensant qu’il ne les animera plus directly. Je ne pensais pas que je pourrais ressentir cela, pour une personne qui m’est objectivement inconnue.

Une page se tourne pour Nintendo, se tourne violemment d’ailleurs. J’espère simplement que son successeur sera à la hauteur de la tâche qu’il l’attend. Mais n’oublions pas qu’avant de partir, il a mis en chantier la Nintendo NX et entre autre le prochain Zelda. Lorsque ces produits arriveront dans nos foyers, ils auront une âme toute particulière : celui d’un joueur visionnaire et aventureux partie malheureusement trop tôt.
Je vais simplement terminer sur ce petit montage avec un message que j’ai laissé sur le Miiverse. Il résume plutôt bien mes pensées que j’ai pour lui. Et toutes nos condoléances vont à sa famille, ses proches et ses amis de chez Nintendo.

Miiverse-Satoru-Iwata

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*